jeudi 17 novembre 2011

On the Road. Again

.
Le roman de Jack Kerouac fait l'objet d'une appli pour l'iPad (12,99 $). Ce roman est une référence essentielle dans la culture américaine, la photographie, le cinéma et la poésie : Bob Dylan, Tom Waits s'en réclament... Kerouac construit une image de l'Amérique de l'après-guerre, Amérique qui a disparu mais dont on peut encore rêver (une adaptation cinématographique a été réalisée en 2012, produite par F. F. Coppola).

L'ensemble édité pour l'iPad reprend le principe des traditionnels manuels de littérature qui mêlent extraits de texte, iconographie et documents sur l'oeuvre, sur sa réception, les critiques. L'appli donne tout d'abord le texte complet de l'oeuvre (penguin books - amplified version) ainsi qu'une comparaison commentée entre la version originale (rouleau tapuscrit dit "scroll", long de 9 m,  datant de 1952) et l'édition définitive, de 1957. S'y ajoutent des documents d'archives (sur l'édition du livre), des réactions à la publication (presse grand public), un tour du monde des couvertures du roman publié dans différentes langues. L'histoire du livre emblématique de la Beat Generation fait l'objet d'une introduction générale.

Classique dans son principe, l'iPad enrichit la manière d'approcher la littérature et de l'étudier  : l'édition numérique juxtapose divers éléments autour de l'oeuvre, permet de mieux la situer : les itinéraires du voyage ("The Trip"), les portrait des personnages du groupe ("The Beats") que fréquentait Kerouac (dont Allen Ginsberg, William S. Burroughs).
L'ergonomie de l'iPad rend la consultation des documents et le va et vient avec le roman aisés : documents audio (Kerouac lisant des passages du roman), documents vidéo (témoignages), bibliographie, etc. Le texte lui-même est émaillé de renvois, comme des notes de bas de page, situant un personnage, un lieu, une référence, etc. Ce travail n'a pas peur d'être didactique parfois. Manquent peut-être des commentaires sur la langue. La possibilité de rechercher un terme dans le texte, de placer un signet (bookmark) facilite l'orientation dans l'oeuvre.
Qu'est-ce qu'un livre ? Le support numérique transforme l'expérience de lecture, en attendant qu'il affecte l'écriture qui pourrait emprunter aux techniques du montage (mash-up)...

Présentation du contenu de l'appli .

3 commentaires:

  1. Claire-Marie Passot CMI19 novembre 2011 à 10:31

    Vous posez la question: "qu'est ce qu'un livre?". Pour moi un livre, avant d'être un contenu, est un contenant: un ensemble de feuillets de papier de taille, d'épaisseur et de qualités variées ; une odeur ; des mots soulignés, des pages cornées, un cadeau, un prêt d'un ami... pourra t'on en dire autant d'un tablette? je comprends l'intérêt intellectuel de la tablette, qui offre un contenu plus varié, plus interactif, mais qui, pour moi, ne remplacera jamais le plaisir de lire.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que cette application offre une plus-value au livre traditionnel qu'on pourrait consulter sur une tablette. Comme C-M. Passot, je ne pense pas qu'un livre numérique puisse remplacer la version papier. D'un côté à cause de l'expérience de lire qui est différente et d'un autre, parce que l'on lit plus lentement sur des supports numériques. Toutefois proposer un autre contenu que la simple version électronique de l'ouvrage peut donner envie aux lecteurs d'acheter l'application. Je pense que c'est une bonne idée, car ce genre de contenu offre une expérience en plus du livre.

    RépondreSupprimer
  3. Depuis le post de cet article plusieurs exemples d'ouvrages du même type ont été développés, je pense notamment au roman L'Orange Mécanique (http://thecreatorsproject.com/fr/blog/ilorange-m%C3%A9caniquei-le-roman-culte-devient-une-application-interactive) ou encore à la version enrichie de Candide développée par Orange (http://www.youtube.com/watch?v=qDuZzb9UJeU&feature=player_embedded).
    Aujourd'hui lorsque l'on pense au livre numérique, ce sont les ebooks qui viennent à l’esprit. Dans ce cas mis à part un gain de place, la facilité de transport, je ne vois pas de révolution particulière.
    Alors que tout l'intérêt des supports numériques notamment la tablette est bien au contraire cette littérature enrichi, au confluent de la vidéo, de la photo, du texte, de l’ambiance sonore.
    Qu'est-ce que cette interactivité permet ? Tout d'abord, elle permet à des lecteurs assidus de découvrir un autre mode de consommation de la lecture, un apprentissage différent. Mais surtout d'intéresser les plus récalcitrants à la lecture. C'est le potentiel de ce qui est interactif : de la vidéo, des images et du texte au service des idées. Il s'agit de rendre le contenu plus attrayant et distractif, mais surtout plus riche, sans dénaturer l'œuvre de l'auteur.
    Intervient alors celui que l’on pourrait appeler l’auteur numérique : qui enrichit des œuvres déjà connues et reconnues ou qui propose sa propre œuvre enrichi d’images, de sons, de vidéos…
    Notons aussi que les personnes achetant des tablettes attendent d'avoir un contenu varié à disposition et pas seulement de simples jeux récréatifs.
    Un avenir pour la littérature !

    RépondreSupprimer